mon grimoire enchanté

12 février 2013

histoire de la féé rosalinehttp://www.coindespetits.com

 

047b8000Il était une fois
Une petite fée appelée Rosaline

 

Elle était aussi petite qu'une abeille, avait deux ailes transparentes et brillantes et une robe couleur de rosée.

Dans le bois tout le monde l'aimait, car non seulement Rosaline était belle, mais elle était bonne et gentille.
 
17497b57

 

                                                                                                                  
 


861856
86189686260186550051cf30dd6f3c217a858031
80c4d4c1_m
photo_1797083_M

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rosaline avait une ennemie très féroce,
Arachnée, la méchante araignée qui haìssait tout le monde, et qui aurait voulu dévorer tout ce qui était plus petit qu'elle.

C'était la terreur des mouches et de tout ce qui volait tranquillement dans le bois. La petite fée avait bien peur car sa baguette magique ne pouvait rien contre Arachnée

 

Un jour Rosaline faisait la sieste, son lit était au milieu d'une rose sauvage qui parfumait l'air aux alentours. 

Tout à coup, arriva une abeille blonde qui pleurait désespérément. 

Où est Rosaline ? demanda-t-elle à la petite rose sauvage.






 

 

La fleur ouvrit ses pétales de roses et là, au beau milieu, 
l'abeille vit la petite fée.

Rosaline, Rosaline ! 
cria l'abeille blonde en se baissant vers la fée endormie. 

Rosaline s'éveilla, frotta ses beaux yeux et demanda de sa voix douce:

Que veux-tu ?

Rosaline, pitié pour ma petite soeur Miellette ! 
Elle est prisonnière des filets d'Arachnée !




 

 

Rosaline bondit hors de son lit parfumée en poussant un cri de terreur. 

Mais tu sais, chère petite abeille, que je ne peux rien contre Arachnée.

Utilise ta baguette magique !

Ma baguette magique n'a aucun pouvoir contre l'araignée!

Que faire ? demanda la pauvre abeille désespérée. Miellette va mourir.
Volons tout de suite vers elle! cria Rosaline. 

Enlacées l'une à l'autre, elles volèrent vers la toile d'Arachnée. 

La maison de l'araignée était fort belle, elle semblait faite en fils d'argent qui brillaient au soleil. Mais sur les beaux fils, il y avait la colle qui emprisonnait tout ce qui s'approchait.





Et là, au beau milieu des fils brillants, 
il y avait la pauvre Miellette qui se débattait en hurlant de terreur. 

Heureusement Arachnée était absente pour le moment, autrement Miellette aurait été définitivement perdue, enveloppée dans le sac de soie qu'Arachnée employait pour lier étroitement ses prisonniers.







Rosaline et l'abeille s'approchèrent de la toile argentée.

Miellette pleurait:

Délivre-moi petite soeur !

Et plus elle bougeait, plus ses petites pattes se prenaient dans le filet. 

Ne t'approche pas, autrement tu seras prisonnière comme Miellette cria Rosaline à l'abeille blonde. 

Miellette à moitié morte, gisait maintenant sur les fils d'argent. 

Rosaline s'approcha doucement, allongea sa baguette magique,
toucha la toile de l'araignée.....








Mais la baguette resta prisonnière. comme Miellette.

La petite fée essaya de libérer sa précieuse baguette, mais elle perdit l'équilibre et tomba, elle aussi, au milieu des fils. 


L'abeille blonde et Miellette se mirent à crier: 


Au secours, au secours ! Rosaline est prisonnière 
d'Arachnée !

Tous les animaux de la forêt entendirent leurs cris, mais hélas, Arachnée 
les entendit elle aussi !
Avec ses pattes poilues elle commença à grimper vers sa demeure.






 

 

Plus elle grimpait et plus elle riait, riait, riait....



Je vais la prendre, l'envelopper du sac de soie et...adieu Rosaline ! 
Ah ! Toi qui ne voulais pas que les insectes tombent dans mes filets! 


Maintenant t'y voilà ! Ah! Ah! Ah!

Pendant qu'Arachnéee courait plus vite qu'elle pouvait, Jean et Monique, 
deux bons enfants, arrivèrent devant la toile d'araignée. 

Regarde, Jean, il y a une abeille prisonnière.

Et. puis, oh! Monique, il y a aussi la petite fée des bois!






 

Sauvons-les cria Jean. 
Deux petits doigts suffirent pour libérer les prisonnières. 

abeille_11


Miellette oublia de remercier les enfants et s'envola avec sa soeur. 


Rosaline sourit doucement 
et embrassa les petits sur la joue.

Merci beaucoup ! 

dit-elle tandis que la méchante Arachnée, arrivée à bout de souffle dans sa toile, regardait d'un air furibond les fils brisés et la maison vide.

baguette1baguette

 

 

Bretony132751762268_grosvlnp3pj9Bretony132778358149_gros

Posté par blog de claudie à 11:34:13 - poême pour fée et image animées - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • BONNE NUIT AMIE DES ELFES ET DES FEES

    Bonsoir , douce nuit peuplée de fées , d' elfes et de petits nains gentils ha ha ha .
    Rendez vous sous le soleil , mais demain ... Merci pour tout tes jolis cadeaux , j' adore .

    Gros bisous marseillais .
    Renée (mamiekéké) .

    Posté par mamiekeke, 12 février 2013 à 22:39:36
mon grimoire enchanté

Poster un commentaire







>//-- >//-- mon grimoire enchanté mon grimoire enchanté //--> mon grimoire enchanté mon autre blog mon autre blog mon autre blog